AgriCoach : Accompagner les agriculteurs dans l’amélioration de leur production

AgriCoach : Accompagner les agriculteurs dans l’amélioration de leur production

Yannick Chokola, Coordinateur pays de AUXFIN Burundi ©Akeza.net

La nouvelle ère veut que les technologies de la communication et de l’information s’intègrent à tous les secteurs d’activités, notamment celui de l’agriculture.  Il est important que les agriculteurs burundais aient à leur disposition une technologie pouvant les aider à améliorer leur productivité. C’est le rôle que vient jouer AgriCoach. Un outil proposé par le projet « Bonnes Pratiques Agricoles » initié par un consortium d’organisations burundaises et hollandaises dont AUXFIN Burundi.

 

Quoi, Quand et Comment ?

Présenté aux différentes organisations œuvrant dans le secteur de l’agriculture au Burundi, l’application Agricoach est un outil qui devrait permettre aux agriculteurs burundais en leur fournissant les informations nécessaires pour les aider à optimiser leur production.

Plus concrètement, Agricoach va aider les agriculteurs à savoir quelles semences choisir et où les obtenir. En effet,  nombreux sont les agriculteurs qui peinent à trouver des semences faute de connaissance des fournisseurs. L’application servira donc de pont entre les agriculteurs et les fournisseurs de semences.

Agricoach permet également aux agriculteurs de savoir le bon moment pour une culture ou une autre. Avec un système de données météorologiques, l’application informe les agriculteurs sur les variations du climat, les moments de sécheresse ou de forte pluviométrie. Agricoach permet aux agriculteurs de savoir quand faut-il cultiver et quelles cultures sont les bonnes pour une saison donnée. Une information de taille lorsque l’on connait les effets du changement climatique sur l’agriculture. Cela est donc un bon moyen d’anticipation face aux aléas climatiques.

L’application permet également aux agriculteurs d’apprendre les bonnes pratiques agricoles. Entendons par là ce qu’il est approprié de faire pour optimiser la productivité. En effet, il n’est pas rare que les agriculteurs n’arrivent pas à faire de bonnes récoltes. Cela à cause de mauvaises pratiques agricoles ou encore d’une mauvaise utilisation du sol. Agricoach permettra donc de savoir comment utiliser les cultures en fonction du type de sol que l’on possède. Le tout à travers de petites vidéos pratiques.

Agricoach est donc un outil d’importance qui devrait faciliter le quotidien des agriculteurs.

 

Quid de l’accès à la technologie ?

Faisant partie du projet « Bonnes Pratiques Agricoles » que coordonne AUXFIN Burundi, Agricoach est fourni à pas moins de 100.000 petits agriculteurs dans les provinces de Gitega, de Kayanza et de Karusi. Dans ces 3 provinces, le projet a été lancé depuis mars 2018 pour une durée de 3 ans. Grâce au système G50 (groupe réunissant 50 familles d’agriculteurs) et l’UMVA (un système électronique de paiement permettant aux agriculteurs de payer les engrais et semences), les agriculteurs regroupés dans ce réseau ont déjà accès à cette technologie grâce à des tablettes numériques fournies à crédit par AUXFIN Burundi. Les différents groupes (qui sont actuellement à 66) utilisent actuellement AgriCoach et de manière plutôt efficace. « Contrairement à ce que l’on pourrait imaginer, les agriculteurs en milieu rural utilisent parfaitement bien AgriCoach et cela les aide déjà », nous dit Yannick Chokola, Coordinateur pays de AUXFIN Burundi. Notons qu’en plus des groupes ayant accès à cette technologie, plus de 400 collines y ont également accès.

AUXFIN qui pilote le projet compte sur le soutien des organisations et différents bailleurs pour permettre à ce que cette technologie soit accessible au reste des agriculteurs burundais.

« Nous espérons que cette nouvelle technologie pourra être utile aux agriculteurs burundais. Parce qu’en plus d’être un outil d’information, AgriCoach propose un nouveau modèle économique qui permettra aux agriculteurs d’instaurer un marché où semences et engrais pourront être facile d’accès. Il permettra également à ceux-ci de créer des réseaux de vente plus efficaces », a ajouté Yannick Chokola.

AgriCoach est donc une bonne nouvelle pour les agriculteurs tout en espérant que le système pourra être utile à tous

 

 Moïse MAZYAMBO

 

Comments

comments