Agati k’ Imana, le collectif de jeunes talentueux

Certains membres du groupe Agati k' Imana en plein spectacle. (www.akeza.net)

Certains membres du groupe Agati k’ Imana, en plein spectacle. (www.akeza.net)

Ils sont au nombre de 50, garçons et filles. Tous, ils sont réunis dans le groupe Agati k’ Imana. Jeunes, étudiants et élèves, ils ont tous un dénominateur commun : le talent avant tout. Agati k’ Imana, c’est un groupe de jeunes de Bujumbura, très actif.  Ils combinent le talent et les études. Ils avancent. « Dis moi quelle jeunesse tu as, je te dirai quelle avenir tu as » dit-on,  et rien que voir cette jeunesse à l’œuvre nous donne l’espoir que le lendemain sera meilleur pour notre société. Akeza.net se trouvant à la promotion des beautés de chez nous, vous amène à la découverte de ce collectif.

 

La genèse de ce groupe

 

Contrairement à ce que pourraient penser certains, ce n’est pas  le rappeur Nineteenth (19th) qui a crée ce groupe. Il a été seulement la première recrue. Agati k’ Imana a été fondé par 2 jeunes, en l’occurrence NINTERETSE Bertrand et KAGARI Eddy-Adonis. L’idée leur est venue quand ils ont remarqué que plusieurs jeunes n’exploitent pas leurs talents. Après ce constant, Bertrand et Adonis ont décidé de mettre en place un groupe qui pourrait réunir les jeunes bourrés de talents, toutes catégories de l’art confondues. Le 1/12/2011 reste la date connue dans ce groupe, comme le jour où ils ont fait les premiers pas du long voyage, qu’ils effectuent jusqu’aujourd’hui.

 

 Dans Agati k’ Imana, la porte est toujours ouverte pour tout le monde, mais à condition d’être  jeune, élève ou étudiant. Au Burundi, il est rare de trouver une organisation, ou une association dénommée en langue nationale. Agati k’Imana c’est original comme appellation. Pour déterminer le nom que porte ce groupe, les 2 fondateurs se sont inspirés sur le proverbe rundi « Agati gateretswe n’Imana, ntigahenugwa n’umuyaga. » Agati représente le talent. Selon eux, on nait avec un talent. Qu’on le veuille ou pas, qu’on le sache ou non, chacun de nous a un talent quelconque. C’est un don de Dieu, qu’on doit utiliser positivement. Ces jeunes vont loin et lance à toute personne appartenant ou pas dans Agati k’ Imana, de se réveiller et exploiter son talent pour le développement de notre société.

 

Agati k’ Imana, plus qu’un groupe

 

« Sensibiliser la jeunesse à se réveiller, à quitter le milieu de la paraisse pour exploiter leurs talents et s’épanouir à partir de leur créativité » est l’objectif principal du groupe. Lancé à 2, actuellement ils sont au nombre de 50. Chaque membre se retrouve, car il y a plusieurs catégories dans ce groupe. Il y a Agatik Entertainment, dans le quel on retrouve les chanteurs de tous les styles musicaux, les compositeurs, les beatmakers tous appartenant dans Agatik music, les dessinateurs, les graphistes, les peintres. Ces jeunes sont au complet. Comme la musique va avec la danse, ils ont Agatik dance, constitué par les danseurs de la musique moderne. Les humoristes, et les illusionnistes, n’ont pas été oubliés. Dans Agatik design, il y a les mannequins, les stylistes, les maquilleurs, et les décorateurs.

 

Au monde, la communication occupe une grande place dans la vie courante. Beaucoup de jeunes éprouvent une passion de ce métier. Dans le groupe Agati k’ Imana, ils n’ont pas mis de côté ce domaine. Il y a la catégorie Agatik communication. De jeunes gens alimentent leur site web, actualisent leurs pages sur les réseaux sociaux, les attachés de presse, les Djs, et une équipe de rédacteurs qui s’occupe du magazine « Génération mobile », dont la sortie est prévue à la fin de l’année. Dans ce groupe, tout est structuré. A la tête, c’est un représentant légal qui règne, suivi par un manager. Pour faciliter l’organisation, chaque catégorie a un président. Et par domaine, ils ont un responsable.

 

2 ans d’existence déjà. Et les réalisations ?

 

Vu que le groupe Agati k’Imana est composé par les élèves et étudiants, ils sont obligé d’exécuter leurs projets pendants les vacances. A l’occasion de la journée de l’enfant africain, le collectif Agati k’ Imana avait présenté l’artiste Nino Gomez et ses œuvres à la star hôtel. C’était de très belles toiles, illustrant la vie des enfants qui naissent et grandissent en prison. Le jour suivant, ils ont été reçu à Ruyigi dans la maison Shalom, toujours sur le même thème « naitre et grandir en prison, quel impact ? ».

 

Agati k’ Imana, toujours dans le souci de sensibiliser la jeunesse à se réveiller. En date 07/09/2012 ils ont fait un projet « Youth wake up party 1 », en collaboration avec la styliste Vanessa.  Au programme, il y avait le défilé de mode, la performance sur scène par Agatik music. Ils ont révélé ce jour-là, les talents que regorgent les jeunes de ce groupe. Au mois de juin dernier, ils ont procédé au « Youth wake up party 2 ».

 

Sur leur actif, ce collectif a organisé un événement Agatik baskeball, où il s’agissait de marier leurs talents avec le sport. New Stars et Urunani, les 2 clubs rivaux se sont croisés et dans les quarters et la mi-temps, c’est Agati k’ Imana qui prenait la relève en s’exhibant devant le public, par la danse ou le rap. Agati k’Imana ne se limite pas sur de grands projets, ils sont souvent sollicités un peu partout dans les événements sociaux, dans les journées culturels qu’organisent les lycées de la capitale.

 

Dans ce collectif Agati k’ Imana, ils ont leur mot d’ordre : l’éducation vient en premier lieu. Si tu es membre et que tu échoues en classe, tu es suspendu. Tu reviens quand tu auras réussi et avancer de classe. Leur organisation est surprenante. Chez eux, il n’y a pas de cotisation exigé comme c’est la coutume dans les autres associations. « Nos membres sont des élèves. Les demander d’argent, ce serait une pire exagération. » Disent-ils. Ils sont soutenus par leurs parents, qui croient en leurs étoiles. Toutefois, les leaders de ce groupe, tiennent à remercier Fitness factory pour avoir donné l’endroit où faire la répétition, à Lydia Lydic et Interbank pour avoir répondu à leurs appels au moment opportun.

 

Armand NISABWE

Comments

comments




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.