AfyaClick : Un service mobile pour prendre rendez-vous avec un médecin

AfyaClick : Un service mobile pour prendre rendez-vous avec un médecin

Jean Claude NDUWIMANA ©Akeza.net

Parcourir plus de 100Km, faire la queue à l’hôpital pendant toute une journée pour rentrer sans se faire ausculter est une expérience amère. Et pourtant des milliers de personnes le vivent, et ce chaque jour, il n’y a qu’à faire un tour aux hôpitaux de Bujumbura. AfyaClick est là pour y remédier.

En effet, depuis votre maison (à l’intérieur du pays comme à Bujumbura), au bureau ou en pleine activité, AfyaClick est un service de téléphonie mobile qui vous permet de savoir les horaires des médecins sans toutefois vous déplacer. Rien qu’avec quelques clics à partir de votre téléphone.

Comment ça marche ?

Il faut tout d’abord savoir que le service ne fonctionne qu’avec une carte sim lumitel et composer *195# pour choisir le service qu’offre AfyaClick. Tu auras le choix entre effectuer une recherche de médecin par son nom ou sa spécialité médicale et consulter l’horaire du travail d’un médecin.

AfyaClick propose de prendre rendez-vous avec un médecin à partir du temps et lieux qui sont convenables au patient et de recevoir le feedback du médecin. Vous pouvez aussi consulter la disponibilité des médicaments dans les pharmacies et les laboratoires où l’on fait prescrire l’examen. Cool, n’est-ce pas ?

Jean Claude NDUWIMANA est le cerveau derrière AfyaClick. Diplômé en administration des affaires, il a été embauché par l’ONG Life Net International. Il réalise que de nombreux patients qui viennent de l’intérieur peuvent passer 2 jours sans se faire ausculter alors qu’ils se sont présentés à l’hôpital.

Il décide de changer la donne en créant ce service qu’il exhorte d’ailleurs à utiliser « Plutôt que de te déplacer, faire la queue pendant des heures pour prendre rendez-vous chez un docteur, tu composes *195#, puis tu recherches ce dont tu as besoin. Le service coûte 50Fr à chaque utilisation. Ce n’est pas cher, surtout pour les personnes qui viennent depuis l’intérieur du pays pour se faire soigner à Bujumbura. Ils payent un ticket, doivent chercher un logement, etc. C’est mieux pour eux s’ils arrivent à l’hôpital ayant déjà pris rendez-vous », explique Jean Claude.

Miranda AKIM’

 

Comments

comments