Abdelmalek:« Je ne suis pas un papa, je suis un coach»

Abdelmalek:« Je ne suis pas un papa, je suis un coach»

Ahcène Ait Abdelmalek en train de diriger un match © Akeza.net

Le sélectionneur Ahcene Ait Abdelmalek  a  tenu un point de presse avant le départ pour les Iles Seychelles.  Encore une fois, il  fait usage de la rigueur  en rappelant  qui est le boss. «Sans discipline, sans respect, il n y’a rien qui marche.»

 

L’équipe nationale se trouve actuellement  aux Seychelles. Ce déplacement s’est fait  pour  un match comptant pour  la qualification à la coupe du monde de 2018.Une rencontre qui en principe exige la sélection de meilleurs joueurs, afin de livrer la rencontre avec le maximum de chances de remporter le match.  Il y en  a un qui n’est toujours pas  là : Saidi Ntibazonkiza.

 

Ahcene Ait-Abdelmalek, toujours  fidèle à lui-même, s’est exprimé sur le cas du joueur emblématique  Saidi Ntibazonkiza : «Sans discipline, sans respect, il n y a rien qui marche.  Primo Aucun pays, aucune nation ne pourra avancer dans le monde. Secundo si un joueur prétend  qu’il est professionnel est qu’il a 27 ou 28 ans, il commet une erreur, il n a qu’à venir demander le respect et  la rigueur lui-même. Ce n’est pas les subordonnés  ou XY qui demandent  pardon à la place de l’autre».

 

Et d’ajouter : «En plus moi je ne suis pas un papa, moi  je suis un coach, moi je gère les hommes, j’ai une très grande responsabilité. C’est des couleurs nationales. Le football est un jeu collectif, ce n est pas un jeu individuel. L’équipe nationale, elle peut marcher sans un joueur ou deux. La côte d’Ivoire, depuis qu’elle n’a  plus Didier Drogba, elle a remporté la coupe d’Afrique. Le Cameroun a joué aussi  sans  Eto’o. Le football n’est pas construit  sur un seul joueur ou deux.»

 

Quant à la santé de l’équipe nationale, Abdelmalek affirme que ses hommes se portent bien. Il n’a pas convoqué la majorité des joueurs locaux, car après le match contre Seychelles il y aura un autre match comptant pour la qualification du CHAN 2016.

 

Armand NISABWE

 

Comments

comments




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.