A Bujumbura, Bob Marley a toujours sa place

Bob Marley (www.akeza.net)

Bob Marley (www.akeza.net)

La  date de la commémoration de la mort du roi du reggae Bob Marley, est bien encrée dans l’agenda de certains burundais. Il suffit que le onzième jour du mois de Mai s’annonce, eh bien on doit savoir que  le moment de se souvenir de Robert Nesta Marley est venu.   Pas besoin d’être  adepte du rastafarisme  pour avoir une pensée à la légende Bob Marley, on est contraint de le savoir. Sur les différentes stations de radios,  la musique du monument Bob Marley est balancée. Les animateurs  font de programmes spéciaux sur son sujet, où ils rappellent sa biographie, sa façon de voir le monde. La mort de l’interprète de «One love » est commémorée à Bujumbura. Et cette année, on  en est à la  33ème année.

 

Dans la capitale burundaise, les artistes  avaient organisé de concert, en mémoire de l’illustre chanteur du reggae,  disparu très tôt. Une occasion d’interpréter ses chansons, pour les  amateurs du reggae. C’est aussi une opportunité pour certains chanteurs rasta de  se révéler. Bob Marley  a été toujours rendu hommage, pour sa conscientisation du peuple. « Le 11 mai de chaque année, c’est un jour important pour moi, car je rends hommage à mon idole Bob Marley. J’aime le message  véhiculé dans ses chansons. Ce sont de textes, qui même en 2050 garderont leur impact dans notre  société.» nous a dit un anonyme, dreadlocks à la tête.

 

Dimanche le jour où on commémorait la mort du roi du reggae, le groupe Lion story a donné un concert,  où il a atomisé son public. Le duo Peace and Love s’était joint au groupe prophet’s voice , tandis que les Uhuru fighters  s’ étaient associés à d’ autres orchestres  au musée vivant, pour partager  le message de la paix et l’ amour.

 

Armand NISABWE

Comments

comments




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.