Le chanteur Bobona insuffle un courant d’air frais à sa carrière musicale

Le chanteur Bobona insuffle un courant d’air frais à sa carrière musicale
Bobona au Tanganyika Studio (www.akeza.net)

Bobona au Tanganyika Studio (www.akeza.net) Photo © Akeza.net

Le chanteur Bobona s’est entouré d’une équipe de rêve pour la mise en forme de son premier album studio, un  projet qui lui tient à cœur depuis des années. Des noms respectés dans la musique au Burundi se dévouent à la réalisation de cet opus dans le respect des multiples fusions de genre, de styles, et de jeu instrumental que recèle sa personnalité artistique.  En effet, Bobona est un artiste qui a grandit bercé par la montée des musiques pop, R&B et soul via une diffusion fulgurante des musiques occidentale dans son pays, notamment pendant la crise politique des années 90 et le début des années 2000. Sa préférence pour les chanteurs à ‘’voix’’ ne se dément pas. On trouve R Kelly, Whitney Houston, Tony Braxton, etc sur sa liste des préférés et des plus écoutés. Néanmoins, Bobona prendra conscience de la vibration d’une autre sorte de musique dans ses veines au milieu des années 2000, alors qu’il apprend à jouer à la guitare au Centre Jeunes Kamenge. Il se découvre un intérêt pour les musique d’Afrique dans toute leur diversité et se met à les écouter, à les jouer, à faires des recherches sur leurs origines et leurs évolutions à travers le temps. Ce nouvel intérêt pour les sonorités d’Afrique se heurte à une culture musicale occidentale fortement encrée en lui. Le choc des deux cultures musicales force un métissage artistique et une fusion de musique.

Bobona (www.akeza.net)

Bobona (www.akeza.net)

Pendant plusieurs années, le jeune Bobona va allier activités scolaires d’un coté, musicale de l’autre. C’est en 2006 qu’il apprend à jouer à la guitare et intègre le groupe Hope Street-Inkinzo du chanteur Steven Sogo. A l’époque, Steven Sogo lui-même n’est pas encore assez connu. Il mise beaucoup sur des musiques urbaines et tente de lancer sa carrière. Mais à coté, il prépare secrètement un album de musique tradi-modernes qu’il espère faire découvrir au public si jamais il trouve un financement afin d’enregistrer dans un grand studio. Bobona sera donc le témoin direct du passage de Steven Sogo au statut de star. Dans l’ombre de ce dernier, il fera ses armes. Il se forme petit à petit et prend de plus en plus d’importance dans l’orchestre. Le passage de Steven Sogo et de l’orchestre à des influences africaines et burundaises en particulier le réconforte dans sa dualité artistsique.   Le 20 mai 2010, en même temps qu’il fête son 24è anniversaire, Bobona entre au studio pour la première fois et commence l’enregistrement de son premier single ‘’Mbariza’’.A celui-ci s’ajouteront trois autres singles et deux clips vidéo. Mais Bobona reste sur sa soif.La qualité des studios de proximité dans lesquels il enregistre ne lui permet pas d’obtenir un produit qui ressemble à ce qu’il voulait au départ. Alors, il décide d’arrêter et de se consacrer aux concerts et à la préparation d’un EP dans l’espoir de réunir les fonds nécessaires pour un enregistrement dans un studio aux standards internationaux.   Le 23 juillet 2011, Bobona quitte le Burundi. Il s’envole pour l’Italie où il restera pendant 9 mois. Là bas, il aura l’occasion d’assister  à des grands festivals de musique. Il participe à des concerts, des animations live, des jam sessions avec de nombreux artistes et musiciens, petits, moyens, parfois grands. Il acquiert de l’expérience, réussit  à prendre du recul par rapport à sa personne, à sa personne médiatique et à sa carrière.   Pour raisons de vie privée, il revient à Bujumbura le 3 mars 2012 et en profite pour enregistrer son premier album au Tanganyika Studio. Le chanteur Bobona plus connu par le passé dans le groupe Hope Street-Inkinzo de steven Sogo travaille en ce moment à la finalisation de son premier album solo qu’il a intitulé IKIRANGAMISI(Calendrier).Ce projet verra le jour dans un concert au Centre Jeunes Kamenge le 12 mai 2012.   LM

Comments

comments




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.