Débordements au bureau commercial de la REGIDESO

Débordements au bureau commercial de la REGIDESO
Une file de gens attendant d'etre servis devant le bureau commercial de la REGIDESO (www.akeza.net)

Une file de gens attendant d'etre servis devant le bureau commercial de la REGIDESO (www.akeza.net) Photo @ Akeza.net

Depuis quelques jours, une image d’une REGIDESO plein de monde s’affiche des l’entrée de la direction commerciale de la dite société.Dans la grande salle des personnes a la queue leu-leu attendent leur tour pour acheter des unités de recharge des compteurs Cash Power. Parfois la file est tellement longue qu’elle s’étend à la rue.

Des disputes dans les files attestent de l’impatience des clients. ‘’Je suis là depuis 7h du matin, il est maintenant 9h et j’attends toujours, sans espoir que mon tour vienne. Dieu sait que j’ai du travail à faire à la maison’’…, se lamente un domestique.

‘’Hier j’avais passé toute la journée ici, ça ne nous a pas empêché de passé la nuit dans le noir’’, renchérit un étudiant, visiblement dépité.

Suite au nombre croissant de gens qui n’arrêtent d’arriver sur les lieux, le déplacement est devenu impossible. Ceux qui arrivent un peu tard se mettent au fond de la salle. La salle elle-même ne saurait accueillir tous ce monde.

On constate amèrement  des femmes fatiguées de la longue file d’attente ne supportant pas de rester debout trop longtemps. Elles choisissent de laisser leurs places sous garde, certaines pour se reposer, d’autres pour quelques pas de marche, ce qui  crée des lamentations au milieu de la foule.

Parfois, les clients désespèrent et finissent par s’en aller. ‘’Je suis arrivée un peu tôt vers 8h, je suis allé au marché pour faire quelques courses parce qu’il y avait beaucoup de gens, j’avais peur de passer toute la journée ici’’, témoigne DJUMA AISHA rencontrée sur place après une dispute de place.
Pour Jean Marie BIGIRIMANA, un chauffeur de taxi, il ne comprend pas pourquoi la REGIDESO ne réagit pas face à  ce problème alors qu’il se répète à chaque fois.

Remarquez que  certaines personnes y passent toute la journée et sont obligées de s’absenter au travail, tandis que d’autres rentrent chez eux sans toutes fois être servies, non parce qu’elles n’ont pas d’argent mais parce que le nombre de clients est très élevé.
Deux nouveaux guichets ont récemment été ouverts. Nonobstant, les clients se lamentent toujours. Selon Pierre claver NKURIKIYE, la REGIDESO devrait  ouvrir d’autres points de vente  dans les communes.

Comments

comments




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.